Médias sociaux
Qu’est-ce qu’un individu influent?

Qu’est-ce qu’un individu influent?

L’émergence des médias sociaux semble avoir fait renaître l’intérêt envers l’étude des individus influents ou des leaders d’opinion.

Individu influent

Je dis renaître puisqu’en 1955, Paul Lazarfeld and Elihu Katz définissaient dans leur livre Personal Influence: the part played by people in the flow of mass communication le concept d’individu influent comme étant :

“individuals who will spread, confirm or negate the message of advertisers through their own social relationships by word of mouth or personal example.”

En 2007, Paul Gillin reprenait exactement le même concept pour l’appliquer au contexte des médias sociaux, d’où le titre de son livre The new influencers. Ce qui a changé au cours de ces cinquante-cinq dernières années est la prolifération de données comportementales générées par les activités en ligne des consommateurs. Ces données, une fois analysées, regorgent d’information à propos des individus et c’est ce qui explique la création de nouveaux services par des firmes de relations publiques comme Edelman qui a développé son propre outil analysant les individus influents (TweetLevel) ou d’agences, requérant à des outils comme Radian6, SM2, Scoutlabs, etc.

Nouveaux services

En quoi consistent ces nouveaux services? Pour la plupart de ces firmes, l’idée est d’identifier les individus influents en se basant sur un critère bien précis qu’est la popularité de cet individu dans son réseau. C’est donc en évaluant le nombre de personnes pouvant potentiellement être influencé par l’individu influent que la sélection s’effectuera. Par exemple, plus l’individu a de « followers » sur Twitter et que ces derniers interagissent avec lui, plus ce dernier sera considéré comme étant influent.

À mon avis, cette façon de faire s’apparente à de la vente pyramidale. En effet, cette approche consiste à identifier les individus situés à la tête ou au centre d’une pyramide contenant un maximum d’individus et à espérer que cet individu influent fasse cascader l’information jusqu’à l’individu ayant le moins d’influence dans ce réseau. Cette façon de faire serait très efficace pour des gains à court terme, mais très peu pour un engagement à moyen et à long terme avec les consommateurs.

Communauté d’influence

Une étude, parue en janvier 2010 et publiée par des chercheurs de l’Université de Boston, révélait que ce n’est pas tant le nombre d’individus inclus dans le réseau d’une personne qui détermine son niveau d’influence, mais plutôt le profil des gens en faisant partie. Ceci me laisse donc croire que le concept d’individu influent sera appelé à être remplacé par celui de communauté d’influence où le regroupement de certains individus dans un même réseau aurait un impact majeur sur la circulation d’information à travers différents réseaux d’intérêt. Par contre, avant que ce concept puisse être appliqué concrètement au sein des services rendus par les firmes de relations publiques ou les agences, les outils d’analyse devront évoluer pour être en mesure d’identifier les communautés d’influence et cela risque de prendre un certain temps avant de voir l’apparition d’applications commerciales.

Quand ciblerons-nous des communautés d’intérêt influentes et non plus, des individus?

Commentaires
  1. Un article bien sourcé qui cite des sources fiables et relativement de qualité. Keep Going !

  2. Nous avions ce genre de discussion la dernière fois à Montréal Vigie (http://montrealmonitoring.ning.com/). L’influence n’est pas juste une question de taille, loin de là, mais d’avantage de proximité (physique ou idéologique) et SURTOUT de confiance. De plus s’intéresser aux seuls acteurs visibles, revient à ignorer totalement la masse plus importante composée d’un ensemble plus riche d’influenceurs rassemblés autour de communautés d’intérêts. Interrogeons nous simplement sur les “personnes” qui nous comptent le plus pour nous au moment de prendre une décision.
    POUR INFO: Dans mon travail d’information worker, je suis à mettre en place une plateforme permettant de bâtir et découvrir les communautés d’intérêts selon une cartographie internet.

  3. @Mohamed: Merci!

    @Jean Julien: Cool! J’espère que cette plateforme sera commercialisée sous peu, car elle connaîtra énormément de succès :)

  4. Excellent papier!
    Voici quelques outils gratuits qu’on peut retrouver sur l’Internet : http://bit.ly/ih1Uup

  5. Merci Duc de partager!

  6. @Julien – Ah oui! Cette vidéo vulagrise tellement bien la théorie de la diffusion d’une innovation, merci de la partager :-)

Partager votre opinion