Mobile

La géolocalisation; le marketing mobile

Selon les données de Skyhook Wireless, une compagnie de Boston offrant des services de localisation Wi-Fi, plus de 300 applications Iphone utilisent la géolocalisation par rapport à un marché évalué à 4000 applications.

Qu’est-ce que cela implique au niveau du marketing ? D’abord, pour bien comprendre les implications au niveau du marketing local, nous allons faire un petit retour en 2002 lorsque Daniel Kahneman, professeur de psychologie à l’université de Princeton, gagna le prix Nobel d’économie. Pour vous résumer grossièrement sa découverte, ce dernier démontra qu’environ 75% des décisions d’achat des consommateurs se prennent sur les lieux où s’effectuera l’achat.

Comment cela se traduit-il concrètement avec l’Iphone ? Pour l’avoir expérimenté lors d’un séjour à New-York, où je ne connaissais pas du tout les restaurants recommandés, je vous décrirai mon processus de décision qui fut influencé directement par ce concept de géolocalisation.

Sur mon Iphone, j’ai utilisé l’application Local Picks de tripadvisor (que je vous recommande fortement!) qui me permettait de localiser les restaurants à proximité de l’endroit où je me situais. Basé sur les commentaires et l’évaluation des restaurants des membres de cette communauté, tous mes choix furent pris en fonction de celui offrant le meilleur rapport qualité/prix situé dans un rayon de 500 mètres de l’endroit où je me situais.

Cet exemple démontre clairement que le Web social influencera directement les décisions d’achat sur les lieux où se trouve les consommateurs grâce aux différentes applications sociales offertes sur les smart phone. C’est bien pour cela que 17% des applications Iphone concernent les réseaux sociaux et 18% la géolocalisation (voir les tableaux ci-dessous).

Du point de vue de l’entreprise, deux éléments cruciaux devront être combinés afin de parvenir à concevoir des applications locales pour les smart phone pertinentes pour les consommateurs.

  1. Dans un premier temps, elles devront s’intégrer au processus d’achat des consommateurs dès la découverte de leur besoin lorsqu’ils sont sur les lieux d’achat. Par exemple,  où magasiner, quoi manger, quoi choisir, etc ?
  2. Ensuite, elles devront proposer des sources d’information de confiance, soit d’autres consommateurs ayant vécu le même processus d’achat et ce, pour des produits/services similaires. En effet, les consommateurs ne font plus confiance aux entreprises pour les aider dans leur processus d’achat, ces derniers préfèrent faire confiance à leurs semblables. Ici je me réfère aux concepts de “word-of-mouth” et de communauté en ligne.

Bref, un nouveau marché émergera et risque d’être fort intéressant, car le consommateur commence de plus en plus à avoir les outils pour prendre le contrôle lorsque vient le temps d’influencer ses décisions d’achat et celles des autres…à suivre.

Commentaires

Partager votre opinion